Histoire de la CGT Nationale

  • 1803 - 2014

    LES CONQUÊTES SOCIALES...

  • 1803

    Naissance de l'idée d'une instruction primaire obligatoire

  • 1830 - 1848

    Eclatement de six insurrectins républicaines contre le régime en place (parmis elles la révolte des canuts)

  • 1841

    Le travail des enfants est fixé à l'âge minimum de 8ans. Le travail de nuit et du dimanche est limité.

  • 1848

    Limitation de la journée de travail des adultes à 10 heures par jour. Les journées récolutionnaires de février 1848 permirent provisoirement d'établir le suffrage universel pour les hommes, l'abolition de l'esclavage dans les colonies et la proclamation du droit du travail.

  • 1849

    Échec d'un projet de loi autorisant les syndicats ouvriers et la grève.

  • 1851

    Limitation de la durée de travail à 8 heures avant 14 ans et 12 heures entre 14 & 16 ans.

  • 1864

    Reconnaissance du droit de grève. Cette période est marquée par de grandes grèves notamment contre les maîtres de forges Eugène Schneider. Naissance de l'association internationale des travailleurs. Naissance des assurances contre les accidents du travail.

  • 1871

    La naissance de la commune de Paris fait naître un grand espoir mais l'expérience se termine dans le sang avec la mort de 20 000 parisiens. Le mouvement ouvrier mettra 10 ans pour s'en remettre.

  • 1874

    Emploi des enfants et des filles mineurs limité avant 12 ans.

  • 1880

    L'ouverture d'une nouvelle période d'avancées sociales (liberté de la presse, liberté de réunion, liberté d'association, développement de l'enseignement primaire, loi Jules Ferry : obligation scolaire jusqu'à 13 ans avec gratuité et laïcité).

  • 1884

    Reconnaissance du droit syndical. Le 21 mars, vote de la loi légalisant les syndicats professionnels ouvriers et patronaux à l'initiative de Pierre Waldeck-Rousseau.

  • 1885

    La crise économique qui dura 1 ans a été marquée par de nombreuses grèves violentes : grèves des ouvriers du textile, des mineurs de Decazeville et de Carmaux.

  • 1890

    Suppression du livret de contrôle ouvrier.

  • 1893

    Durée maximum du travail fixée à 10 heures à 13 ans et à 60 heures hebdomadaire entre 16 et 18 ans. Création de la Bourse du travail.

  • 1895

    Naissance de la Confédération Générale du Travail : la CGT.

  • 1898

    Loi sur les accidents du travail établissant le principe de la responsabilité patronale.

  • 1900

    Tentatives pour accorder la personnalité civile aux syndicats.

  • 1906

    Repos hebdomadaire fixé à 24 heures. Loi permettant aux femmes mariées de disposer librement de leur salaire.

  • 1907

    Loi réorganisant les conseils des prud'hommes.

  • 1909

    Loi garantissant le versement du salaire à intervalles réguliers et création du congé maternité. Loi garantissant l'emploi des femmes enceintes.

  • 1910

    Durée maximum du travail fixée à 10 heures quotidienne pour tous. Âge de la retraite fixé à 65 ans (avant les ouvriers travaillaient jusqu'à la fin de leur vie). Loi instituant le Code du travail.

  • 1918

    Amorce de la création des Allocations Familiales.

  • 1919

    Après la grève générale du 1er 1919, la semaine de travail est fixée à 48 heures et la journée à 8 heures.

  • 1928

    Mise en place d'une Assurance Maladie. Congé maternité fixé à 2 mois avec plein traitement dans la fonction publique.

  • 1936

    Une ère nouvelles d'avancées sociales s'ouvre avec le Front populaire et les formidables mouvements de grève avec occupation d'usines. Le 7 juin 1936, des Accords de Matignon. Il prévoit des délégués du personnel. La reconnaissance de la liberté syndicale. L'augmentation de salaires de 7 à 15%. La naissance des congés payés fixés à 15 jours. Le passage de la semaine de travail à 40 heures. La création des convention collectives. La création de la SNCF.

  • 1941

    Création de comités sociaux d'établissements. Fixation d'un minimum vieillesse et de la retraite par répartition.

  • 1942

    Instauration de la médecine du travail pour les entreprises de plus de 50 salariés.

  • 1945 - 1946

    Ouverture d'une période de réformes des plus importantes de la France contemporaine.

  • 1945

    Nationalisation du charbonnage, de l’électricité, du gaz, de 5 grandes banques, création d'Air France, Régie Renault, commissariat à l’énergie atomique). Création des comités d'entreprise. Création de la Sécurité Sociale. Création de la Caisse d'Allocations Familiales. L'instauration du droit de vote pour les femmes. Loi sur la protection de l'enfance.

  • 1946

    Reconnaissance du droit de grève et du droit du travail dans la constitution. Droit à la culture, aux loisirs, aux repos. Droit à l'existence pour raison d'âge, d'état physique, de situation économique. Organisation de l'enseignement public gratuit et laïque à tous les degrés.

  • 1950

    Création du SMIG : Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti.

  • 1956

    Attribution de la 3ème semaine de congés payés.

  • 1958

    Création de l'assurance chômage.

  • 1968

    La France est en grève et les usines sont occupées : entre mai et juin 1968, on dénombre 10 millions de grévistes. Ces soulèvements débouchent sur les accords de Grenelle. Ils accordent une augmentation de 35% du SMIG fixé à 600F/mois (95€ actuels), 10% d'augmentation de salaire, la réduction du temps de travail... La reconnaissance de la section syndicale d'entreprise. La 4è semaine de congés payés. Les étrangers peuvent être désignés comme délégués syndicaux.

  • 1971

    Mise en place de la formation professionnelle continue.

  • 1973

    Introduction de l'éducation sexuelle à l'école.

  • 1975

    Mise en place d'une assurance vieillesse. Légalisation de l'avortement. Institution du divorce par consentement mutuel, l'adultère n'est plus un délit.

  • 1982

    Fixation de la durée hebdomadaire du travail à 39 heures. Obtention de la 5è semaine de congés payés. Régularisation de 13000 immigrés. Nationalisation de 5 groupes industriels : 2 compagnies financières et 36 banques. Remboursement de l'IVG. Dépénalisation de l'homosexualité. Établissement de la convention internationale des droits de l'enfant.

  • 1983

    Création de radios locales libres. Fixation de la retraite à 60 ans. Loi Auroux sur le droit des travailleurs. Abolition de la peine de mort.

  • 1988

    Loi instituant le revenu minimum d'insertion (RMI)

  • 1998

    Fixation de la semaine de travail à 35 heures. Autorisation de la pilule abortive. Autorisation des publicités pour les préservatifs.

  • 1999

    Création du PACS.

  • 2000

    Mise en place de la CMU (Couverture Maladie Universelle).

  • 2000 - 2014

    Ouverture d'une période de régression sociale et de remise en cause des acquis sociaux du Front populaire et du Conseil National de la Résistance.